Tutti-Frutti

clock Ouverture 14h30. Si vous arrivez aux aurores ou à la pause déjeuner, vous pouvez déposer vos sacs à l’office du tourisme qui se trouve à 3 minutes à pieds du gîte, ou téléphoner pour vérifier si l’hôte est présent (sans garantie, mais qui ne tente rien…).

backpack2Les sacs restent en bas, on monte l’essentiel dans des boîtes en plastique qui ne font pas crrrrrr-psch quand on farfouille pour trouver sa barette à cheveux. Idem pour les chaussures, nous fournissons des crocs (propres !) si vous en voulez.

cook4_resizeIl est possible de cuisiner seulement si l’hôte ne cuisine pas ce jour-là pour les pèlerins, avec plus de chance si vous êtes en solo, et encore plus si vous en avez fait la requête au préalable. À partir de 2018 nous demandons 1 euro de participation/pers. pour ceux qui cuisinent, mais rien pour réchauffer.

Cliquez ici pour les détails

wifi-gratuit

Wifi gratuit et puissant dans le gîte. Vous devez posséder un smartphone, une tablette tactile ou un ordinateur portable pour pouvoir en profiter.

horaire

Horaires des douches : quand vous voulez, mais après 22h c’est finito, car beaucoup sont déjà au dodo !
Horaires des WC : quand vous voulez, mais un à la fois, la cuvette c’est pas un banc public 😉

lingeLe linge se lave au rez de chaussée. Un petit « bar de lavage » est à votre disposition, avec un savon de Marseille et des bassines. Nous pouvons faire une machine pour vous (4 euros) et un séchage s’il n’y a pas de canicule (3 euros). Nous offrons parfois le service, par exemple quand un pèlerin manchot arrive à minuit trempé jusqu’aux os sans habits de rechange et qu’un typhon est annoncé le lendemain.

Le linge peut être étendu dans le gîte à différents endroits prévus pour, mais si vous le mettez à sécher à 18h, il ne… sèchera pas… sauf si vous soufflez très fort dessus.

Un lavomatic est présent à deux pas, ouvert tous les jours, dans une rue adjacente.

hair dryer

Oui, on a un sèche-cheveux, car nous aimons les femmes et les femmes qui aiment les sèche-cheveux. Par contre, nous n’avons plus de crème-épilatoire depuis le passage de Carlos.

carlos

Oui, on a des serviettes et des draps en option : petite serviette : 1 euro, grande serviette : 2 euros, draps : 3 euros.

On a aussi d’autres choses, comme une pharmacie donativo, des produits en vente très utiles, comme le Clako, fiole du pèlerin (13,5 euros), le Nok (7,5), Gel Arnican (5), des huiles essentielles pour tout type de douleurs (5), des boules Quies, des déos, du gel douche, du shampoing Bio, du savon, des kleenex, des timbres, des boissons, du miel du pays, et … nous arrêterons la liste ici, sachez juste que nous sommes prêt à faire face aux demandes les plus courantes… et les plus loufoques (bâtons avale-route, eau en poudre, patchs contre l’ étourderie, gri-gri éloigne-ronfleur, chaussettes presque propres etc).

Nos prix sont modiques et très souvent plus économiques qu’en pharmacie ou grande surface.

Créanciale de Gradignan

Les créanciales peuvent être achetés auprès de l’Octroi (accueil bénévole du Pont Louis-Philippe), ou de l’Association des Chemins de Compostelle (accueil spirituel de la Cathédrale St Étienne) pour la modique somme de 5 euros. Nous aussi, nous avons généralement un petit stock en dépôt. Sur la photo, vous avez ce qui est pour nous la plus belle crédenciale qui nous soit passé entre les mains. Hélas, ils ne veulent pas la vendre en-dehors de l’association qui la publie…

books

Nous aimons les livres ! Nous avons des livres voyageurs disséminés dans la Tricoteuse. Vous prenez celui qui vous botte, l’emportez avec vous. Quand vous l’avez lu, laissez-le dans un autre gîte pour le pèlerin suivant. Ils appartiennent à tout le monde mais à personne !

Notre escalier en colimaçon du Papillon Vert regorge de livres de lectures en français et anglais. Beaucoup de sujets, mais surtout de philosophie bouddhiste, sur l’Art, la nourriture végétarienne, la santé, le voyage. Quelques BDs pour les enfants et les adultes qui ne veulent pas grandir trop vite (Le Petit Spirou entre autre).

 

Nous n’aimons pas les pèlerins mal lunés, que nous appelons dans notre jargon « les grognons ».

grognonIls représentent environ 10% du cheptel de saint jacques selon les statistiques des gîtes accueillants. On les reconnaît facilement car ce sont ceux qui tirent une tête de carême dès la première frustration survenue, parce que leur pèlerinage est plus corsé que prévu ou qu’il a trop plu ou qu’il a trop fait chaud, ou qu’ils ont mal aux pattes ou mille autres raisons. Ils arrivent et pensent bizarrement que c’est la faute de l’hébergeur si la route était caillouteuse ou s’ils n’avaient pas assez d’eau dans leur gourde, se plaignent avant d’avoir même dit bonjour, du genre : Je dors d’habitude au Ritz, si j’avais su que je devais laisser en bas mes trois valises de 50 kilos qui prennent toute la place dans la chambre et que je devais me séparer de mon peignoir en fourrure de vison et de mon drapé de soie égyptienne, qu’en plus vous n’aviez pas d’ascenseur, que je devais attendre mon tour pour l’inscription… je serai allé voir ailleurs. Quand cela arrive, on ne dit rien pour ne pas embarrasser les compagnons de route de l’Impératrice d’Autriche, mais on aimerait lui dire qu’il y a justement un hôtel dans les 100 euros pas très loin pour les filles à papa… On est trop zen, on laisse passer, c’est l’effet de nos tisanes maison. Par contre, on a embauché un videur cette année…

 

Les commentaires sont fermés.