Max sur le chemin

Aujourd’hui, que du monde sympa, comme Roland et ses 9000km à vélo, qui rencontre Anne, venu rendre visite (elle tient La Petite Lumière à Moissac, un gîte pèlerin) et lui dit cash : « Ici, c’est le premier gîte où je me sens chez moi… et j’en ai fait des gîtes ! » Je suis très touché…

Et puis Max, un jeune pèlerin allemand fauché des blés, qui a dormi trois jours sous la pluie et qui voulait un changement, mais qui n’en avait pas vraiment les moyens. En échange d’un coup de main (étendre les draps, mettre la table du petit dej, changer des abats jours et passer le balai dans la pièce d’accueil) il a pu trouvé sa petite place au cocon du Papillon Vert.

On est pas beau sur la photo, mais c’est pas grave, tant qu’on a le sourire 😉

Max

 

Les commentaires sont fermés