Seul au monde !

seul

Ohé, y’a quelqu’un ?

 

Un pèlerin arrivé au gîte du Papillon Vert raconte, entre deux gorgées de tisane, son trek solitaire dans le Célé, la larme à l’œil :

–  Cela fait trois jours que je marche dans la vallée, et la seule fois où j’ai rencontré quelqu’un… il allait dans l’autre sens !

Comme quoi, des fois on part avec pour but la tranquillité, la nature, les petits oiseaux, mais on est bien content de retrouver la civilisation en fin de journée. On est là pour vous réconforter à l’arrivée 😉

Les commentaires sont fermés